Le Magazine de votre prochain vol

Corsair salue le départ du dernier Boeing 747 pour une flotte plus performante et respectueuse de l’environnement

By  |  0 Comments

Corsair accélère le renouvellement et la modernisation de sa flotte en anticipant la sortie des trois 747. Après plus de 30 années d’opérations, le départ du dernier Boeing, lundi 15 juin, marque l’arrêt de l’exploitation du Jumbo au sein de la compagnie, et du paysage aérien français. Le retrait déjà programmé des 747 s’inscrit dans la stratégie de Corsair et confirme ainsi sa volonté d’opérer une flotte homogène, composée exclusivement d’Airbus A330. La nouvelle flotte apportera plus de flexibilité en termes de fréquences et permettra à la compagnie d’opérer des avions plus performants et plus respectueux de l’environnement.

Le dernier Boeing quitte Corsair après avoir transporté plus de 7 millions de passagers et opéré plus de 2 000 fois le tour de la Terre.

 1990 marque le début de la vie du Jumbo chez Corsair, alors reconnu comme étant le plus grand avion commercial au monde. Très apprécié des clients de la compagnie, en particulier aux Antilles et à la Réunion grâce à sa cabine spacieuse, son pont supérieur et ses 4 moteurs, le 747 a permis de répondre concrètement à l’essor du trafic et l’encombrement croissant du ciel. Corsair offre des configurations allant jusqu’à 592 places et permet à des millions de voyageurs de se déplacer.

La mythique Queen of the Skies aura transporté les clients de la compagnie à travers le monde entier en réalisant des vols d’exception durant plus de 30 années, que ce soit pour le compte de pèlerins, de vols sanitaires, de missions spéciales pour l’ONU ou d’opérations culturelles et sportives. Le 747 a aussi marqué les mémoires de milliers de clients qui se sont envolés vers de lointaines destinations comme Los Angeles, San Francisco, Tahiti ou encore Bangkok.

Corsair aura été un des deux seuls transporteurs aériens au monde à avoir exploité toutes les versions du 747, du 100 au 400, en passant par le SP.

Précédé de ses deux petits frères, le SUN et le SEA, respectivement partis les 9 et 12 juin après avoir transporté plus de 7 millions de passagers chacun, le TUI quitte la flotte Corsair en ayant dépassé le seuil emblématique des 100.000 heures de vol.

Le retrait des Boeing laisse la place à l’introduction progressive d’appareils de dernière génération, plus performants et plus propres.

Pour Corsair, la sortie des 747 est le signe d’une nouvelle ère qui s’ouvre et qui permettra d’améliorer très significativement l’efficacité opérationnelle de la compagnie. Corsair a en effet programmé depuis plus d’un an le renouvellement et la modernisation de sa flotte pour passer en tout Airbus, avec 5 NEO déjà commandés qui vont intégrer la flotte progressivement en fonction de la reprise de la demande.

Ces appareils qui remplaceront les Boeing, trop gourmands en kérosène, vont permettre des progrès très significatifs en matière de protection de l’environnement. Ainsi, l’empreinte sonore au décollage sera réduite de 60%. Chaque année, Corsair contribuera également à l’amélioration de son empreinte carbone, à hauteur de 94 000 tonnes d’émissions CO2 par avion. Enfin les émissions de substances nocives émises par les moteurs des NEO seront inférieures de 18,5% au standard OACI, soit un différentiel par rapport au 747 de 32%.

Ces améliorations sont en pleine cohérence avec les préoccupations grandissantes de l’impact environnemental du secteur aérien, et satisfont aux recommandations formulées dans le plan de soutien à l’aéronautique pour un avion propre en 2035.

Pascal de Izaguirre, Président directeur général, déclare « Le 747 aura été chez Corsair l’avion de tous les superlatifs que ce soit en termes de kilomètres parcourus, d’heures de vol réalisées ou de nombre de clients que nous avons eu plaisir à transporter. Aujourd’hui, nous ouvrons une nouvelle page de l’Histoire de notre compagnie et de son avenir qui se construit avec une flotte plus moderne, plus performante et plus compétitive. C’est également la preuve de notre engagement pour contribuer à la transformation d’un secteur aérien plus vert et plus respectueux de l’environnement. »  

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail