Quelle langue parle-t-on en Guadeloupe ? - Le Mag

Le Magazine de votre prochain vol

Quelle langue parle-t-on en Guadeloupe ?

By  |  0 Comments

A la Guadeloupe, à la Dominique ou à Saint-Martin tout le monde parle le créole Gwada. Le mélange entre langue françaises, langues africaines, et indien raconte l’histoire des Antilles. Quelques incontournables rythment la vie quotidienne, à connaître pour les visiteurs.

Ses origines

On ne peut pas dire qu’il n’y ait qu’un seul créole antillais. Même s’ils sont très proches, les créoles francophones de Guyane, de Martinique, de Sainte-Lucie ou de la Dominique ne sont pas identiques. Ils sont tous colorés de l’histoire des migrations et des colonisations propres à leur île d’appartenance.

Son lexique est composé à 90 % de mots français. Cela ne signifie pas qu’on le comprenne lorsque l’on parle français, le créole gwada est bien une langue différente. Le créole guadeloupéen s’est construit sur la langue française du XVIIIe siècle, langue coloniale. Il est très marquée par ses origines ouest-africaines, celle des esclaves, mais aussi des langues amérindiennes des tribus Caraïbes, et du corpus indien, venu d’importants mouvements de migration.

Réservé aux esclaves, il n’était pas parlé par les colons, et n’était pas, à l’origine, une langue écrite. Il s’écrit aujourd’hui sur une base phonétique.

Quelques bases

Pour éviter d’avoir l’air surpris que prennent tous les « Zoreilles » face aux locaux, il vous faut connaître quelques mots, et savoir les utiliser.

« Bonjou » pour dire bonjour, « bonswa » pour dire « bonsoir », « mésyé » pour dire « monsieur », et « madanm »pour dire « madame » : pour de nombreux mots de tous les jours, la phonétique peut aider. « S’il vous plaît » se dit « si ou plé ».

« Au revoir » se dit « ovwa », et « excusez-moi » se dit « eskizé mwen », c’est un peu plus compliqué. Pour demander comment ça va, c’est « sa ou fé ? » et si ça va bien, on répond « sa ka », ou « sa ka maché ». Lorsqu’un plat est très bon, on dit « i bon memm », et pour commander un rhum sec, on demande «  ba mwen – soit « donne-moi » – an Sèk-sèk si ou plé». A savoir, un punch se dit « CRS » pour Citron, Rhum, Sucre.

Besoin de pratiquer avant votre prochain vol Corsair pour Pointe-à-Pitre ? Essayez la version karaoké du tube des années 80, Maldon’ de Zouk Machine.

Enregistrer