Le Magazine de votre prochain vol

Les points d’intérêt en Guadeloupe

By  |  0 Comments

Dans les Petites Antilles, la Guadeloupe s’étend comme un papillon entre océan Atlantique et mer des Caraïbes. L’« île aux belles eaux », Karukera en langue amérindienne, est tranquille, lumineuse et verdoyante. A 8h30 de la Métropole, elle compte parmi les destinations préférée des vacanciers.

Farniente sur la plage de Grande Anse, visite des plantations de café, trekking dans la forêt tropicale, plongée au Grand Cul de sac marin… les vacances ne seront jamais assez longues pour tout faire. Les nombreuses îles de l’archipel ont chacune leurs trésors.

Grande-Terre

Son climat est sec, son relief est doux. Grande-Terre est la partie la plus peuplée de la Guadeloupe. Elle est bordée de longues plages de sable blanc et de falaises spectaculaires. Pointe-à-Pitre, la sous-préfecture de l’archipel, est vibrante et colorée.

La ville de Pointe-à-pitre est classée Ville d’Art et d’Histoire pour ses témoignages de l’histoire coloniale française. Parmi les premiers ports négriers, la ville est fondée au XVIIIe siècle : depuis, les styles et les architectures se mélangent et s’harmonisent. Ils se découvrent au gré des promenades dans les différents quartiers. Le centre ancien garde un style colonial créole authentique. La place de la Victoire est marquée d’une architecture militaire. Les ruelles qui l’entourent exposent une collection de maisons bourgeoises en bois, aux balcons de fer forgé. La médiathèque Boisneuf, le lycée Carnot, le musée Saint-John-Perse valent le coup d’œil.

Ne manquez pas de faire un tour au marché Saint-Antoine pour profiter des spécialités antillaises, culinaires ou artisanales : fruits et légumes tropicaux, plats typiques, épices, vannerie et souvenirs…

Côté nature, les sites naturels sont d’une beauté à couper le souffle. A l’extrémité nord, les falaises de la Grande Vigie sont spectaculaires du haut de leur 80m, comme la Pointe des Châteaux. Le paysage accidenté tranche avec les magnifiques plages de sable blanc, entre Sainte-Anne et Saint-François. On dit qu’elles sont les plus belles des Antilles, on y pratique de nombreux sports nautiques.
Port-Louis est entouré de canne à sucre, on y visite les vastes plantations. Les vallons et les mornes des Grands Fonds offrent des paysages uniques aux randonneurs.

Le Grand Cul-de-Sac Marin

Basse-Terre et Grande-Terre se rejoignent, au nord, au Grand Cul-de-Sac marin. La vaste baie est d’une richesse naturelle exceptionnelle, protégée par un massif corallien de 39 km. Peu profondes, ses eaux sont peuplées de poissons aux milles couleurs, à découvrir en plongée. A terre, elle est bordée par une mangrove, des marais et des marécages où l’on découvre, en canoë ou à pied, des oiseaux marins, des tortues et autres reptiles…

Basse-Terre

L’aile ouest du papillon guadeloupéen est faite de montagne et de forêt : Le volcan de la Soufrière s’impose du haut de ses 1 467 m, et 3 000 espèces d’arbres exotiques se rassemblent sur 17 000 ha classés.

Les circuits de randonnée sont nombreux. Très appréciée des bon marcheurs, l’ascension de la Soufrière mène à des sites d’exception : le spa naturel des Bains jaunes, les points de vue de la Savane à Mulets, la végétation luxuriante du chemin des Dames

La route de la Traversée traverse Basse-Terre de part en part, sur 17 km. Au cœur de la forêt tropicale dense et humide, on découvre la cascade aux Ecrevisses, la rivière Corossol, Bras David, le Morne à Louis

Les plus belles chutes de Guadeloupe sont celles du Grand Carbet et de la rivière Moreau.

A Bouillante, le spectacle se poursuit en mer. Les sources thermales attirent les flâneurs, l’anse à la barque est un refuge tranquille pour les caboteurs, et les îlets Pigeon sont l’un des plus beaux sites de plongée de toutes les Caraïbes. La biodiversité de ses fonds marins est la plus riche des Antilles.

La réserve Cousteau s’étend sur 400 ha tout autour. On y découvre une variété exceptionnelle de coraux, de gorgones, de tortues marines et de poissons : clowns, perroquets, Demoiselles, mérous…

La Désirade

la-desirade

Sauvage, préservée, l’île de la Désirade est la plus authentique. Longue de 11 km pour une largeur de 2 km, elle est faite de montagne luxuriante bordée, côté Sud, de sable blanc comme la plage du Souffleur, et de galets et rochers au Nord. La chapelle Notre-Dame du Calvaire profite d’un point de vue exceptionnel.

Marie-Galante

Couverte de canne à sucre, l’ « île aux cent moulins » est connue pour son rhum d’exception, réputé pour être le meilleur rhum du monde. Ses petits chemins sont encore empruntés en charrettes à bœufs par les habitants, et mènent jusqu’aux très belles plages de sable blanc. Très rurale, les spécialités culinaires y sont restées intactes, comme le bébélé.

Les Saintes

L’image paradisiaque la plus célèbre que l’on ait des Saintes est une vue sur le Pain de sucre de Terres de Haut. Ses monuments sont des vestiges de l’histoire de la France d’Outre-mer des 18e et 19e siècles.

Envie de parcourir ces points d’intérêt ou peut-être d’en découvrir de nouveaux ? Des vols vers la Guadeloupe sont disponibles sur notre site.