Le Magazine de votre prochain vol

Quels circuits à pied ou à vélo pour découvrir le sud de Madagascar ?

By  |  0 Comments

Les grands espaces malgaches ne se savourent jamais aussi bien qu’en randonnée, à pied ou à vélo. Le sud de Madagascar est connu pour son aridité et ses reliefs à couper le souffle… tant pour leur beauté que pour l’effort.

Dans les terres, Fianarantsoa et le parc de Ranomafana

Fianarantsoa est une porte d’entrée vers les grands espaces du Sud. Sur la route 7, elle est une capitale des Hautes terres. Les nombreux sentiers de randonnée, à faire à pied ou à vélo, sillonnent entre rizières en terrasses, cultures de thé et vignes : le désert n’est pas encore là. Le paysage se partage entre plateaux et massifs montagneux.

cameleon-madagascar lezard-vert-madagascar

Sur une journée, quelques randonnées sont incontournables : Ilalazana et la vallée de Fianarantsoa à la rencontre du peuple Betsileo, la caverne de Mitongoa et le sommet de la montagne, Sahambavy et les plantations de thé, la marche du sommet de la Montagne argentée à Soatanana…

Dans la région, le parc de Ranomafana compte parmi le Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Ses 41.600 ha sont sillonnés de très nombreux itinéraires de randonnée à pied, orientés sur la découverte de sites naturels et culturels d’exception. La palette de difficultés est très large, chacun peut partir à l’aventure à son propre niveau. Pays de thermalisme, on croise cascades et sous-bois verdoyants, peuplés de lémuriens, de caméléons, oiseaux multicolores… des visites nocturnes sont aussi organisées.

Sur la côte sud, Tuléar et Fort Dauphin

Le sud de Madagascar tient des records d’aridité. La flore en est surprenante, le paysage aussi. Le Tropique du Capricorne passe à 12km de Tuléar. La capitale du sud est très étendue, divisée en quartiers. Les balades dans la baie de Saint Augustin sont nombreuses, notamment autour du village du même nom.

Sur la côte Est, le pic Saint-Louis s’élève à 529 m d’altitude au-dessus de Fort Dauphin et de la baie de Sainte-Luce. On domine aussi le lac Andriambe, la Pointe Evatra, l’Anse Dauphine, la Fausse baie des Galions, le tout après une bonne marche pour arriver au sommet. Pour les grands sportifs, un premier sentier monte en 1h30 environ, contre un deuxième, plus tranquille, en 2 ou 3 h de marche. Le climat est ici plus tempéré, la montagne est verdoyante. Pour profiter de belles histoires, il est conseillé de se faire accompagner d’un guide.