Le Magazine de votre prochain vol

Connaissez-vous Nosy Be, à Madagascar ?

By  |  0 Comments

Nosy Be est une petite île du nord de Madagascar, située dans le canal du Mozambique. Avec ses plages de rêves et ses hôtels au bord de l’eau, elle tient davantage à la station balnéaire que tout le reste de Madagascar, où tout n’est que nature sauvage et grands espaces. Elle est mondialement réputée pour la richesse de ses spots de plongée.

L’île aux parfums

L’île volcanique se situe à seulement 8 kilomètres de Madagascar. Avec ses 321 km², elle est l’île principale d’un archipel de nombreuses petites îles plus belles les unes que les autres. Ses plages peu nombreuses sont petites, mais toujours agréables. L’intérieur de l’île fait place aux forêts luxuriantes, aux lacs volcaniques et aux cascades magiques… On y entend les bruits d’une faune variée, et l’on y sent le parfum envoûtant des nombreuses fleurs sauvage. Comme à Mayotte, sa tradition agricole est celle de l’ylang-ylang, la vanille, le café, le poivre et la canne à sucre : elle est surnommée « l’île aux parfums ».  De nos jours, l’agriculture est en déclin, pour céder peu à peu la place au tourisme.

lemuriens-madagascar

Nosy Be fut peuplée au début du XIXe siècle par les Sakalavas du Boinas, un peuple malgache. Les ateliers d’artisanat sakalava sont nombreux, on y découvre les sculptures de bois, gravures, peintures traditionnelles. Les minutieuses broderies « Richelieu » sont une belle signature, un beau souvenir à rapporter dans ses valises, comme le kisaly, le grand drapé qui habille les femmes.

Les habitants de Nosy Be sont aussi de grands amateurs de musique et de danse. Ne manquez pas une démonstration de Salegy.

Farniente, baignades et balades

Le tourisme est récent sur Nosy Be. Il se développe depuis les années 60 et représente aujourd’hui environ 80% des revenus de l’île.

hamac-plage

Le village d’Ambatoloaka – « la roche percée » – est un témoin de sa progression plutôt anarchique : c’est le principal site balnéaire de l’île, avec sa longue plage et ses cocotiers, ses nombreux hôtels et restaurants. On y savoure des plats très européens, où très locaux, au choix, comme le malgache sakafo. Un petit cocktail à siroter sur la plage ? Une fierté de l’île est le rhum « Dzama » de l’usine sucrière de Dzamandzar aujourd’hui fermée. Goûtez aussi au betsa-betsa, un jus de canne aromatisé d’écorces, ou aux délicieux jus de fruits tropicaux. En balade, on peut y voir la mosquée, le temple protestant, ainsi qu’un bel arbre sacré. Les boutiques d’artisanat sont nombreuses.

Pour en voir plus, il faut prendre le bateau pour voir les îles alentour. Plus calmes et préservée, certaines restent presque secrètes. Nosy Komba est « l’île aux lémuriens ». Sa nature tropicale est luxuriante, semée de ruisseaux et de cascades. Les makis macao peuplent les arbres. On les écoute la nuit contre la paroi rocheuse de la montagne volcanique. De jour, les familles se distinguent facilement, avec la belle fourrure rousse des femelles et la profonde fourrure noire des mâles. le village d’Ampangorina est animé, avec un peu plus d’authenticité qu’Ambatoloaka. Il est un grand marché d’artisanat. Antanabe, le village de la montagne, est lui peu connu des visiteurs. La vie y est rurale, ses habitants vivent de la culture de fruits tropicaux- ananas, mangues, litchis, corossols, goyaves…-, de légumes – carotte, brèdes, manioc… -, tabac, épices, de l’élevage de poules et de récolte de miel.

Nosy Fanihy, Nosy Sakatia, Nosy Iranja, Nosy Tanikely, les archipels des Mitsio et des Radama… on se promène d’île en île en pirogue de bois, sur des eaux limpides qui laissent voir le récif corallien et tous ses habitants.

Plongée : les plus beaux fonds de Madagascar

Hormis pour le farniente, Nosy Be est connue pour ses fonds marins. A l’image de ses îles, les eaux du canal du Mozambique sont d’une richesse rare : la biodiversité est grande, les récifs coralliens regorgent d’espèces à admirer. Les aventuriers comme les novices trouveront leur bonheur parmi les plateaux, les grottes, les tombants, les épaves…

plongee

Le site le plus connu est le parc marin de Nosy Tanikely, une petite île entourée d’un large massif corallien. Au statut de réserve, l’endroit est préservé. Idéal pour les débutants, un plaisir pour les confirmés, on y croise de nombreuses tortues vertes. La baignade ou le snorkeling y sont aussi délicieux. On y accède par bateau de Nosy Be en 15 minutes, pour y passer la journée.

Plus loin, les deux îlots de Nosy Iranja sont reliés par un banc de sable blanc, qui brille comme un joyau. Les eaux en sont illuminées, la plongée est un régal… On y voit des tortues, requins, dauphins à long bec… seul bémol : sa popularité.

Entre farniente et plongée, le meilleur souvenir à rapporter est un coucher de soleil sur le canal du Mozambique.