Saint Barths : Pratiquer la voile à Gustavia - Le Mag

Le Magazine de votre prochain vol

Saint Barths : Pratiquer la voile à Gustavia

By  |  0 Comments

Luxe, eaux turquoise et doux alizés… Saint-Barthélemy est un spot idéal pour pratiquer la voile. Tout commence par le beau port de Gustavia : on s’éloigne de quelques encablures pour s’amuser avec les vagues, ou l’on part en balade toute autour de l’île, vers les îlets…

Les nombreuses régates de Saint Barth’ sont très renommées dans le monde de la voile, témoignant d’un site d’exception. La New Year’s Eve Regatta fait le tour de l’île au 31 décembre. Les Voiles de Saint-Barth’ au printemps rassemblent amateurs et professionnels dans une ambiance chic et chaleureuse, on y voit de splendides navires. La Saint-Barth’ Cata Cup confronte également amateurs et professionnels mais dans une ambiance sportive de très haut niveau. Elle se déroule dans la baie de Saint-Jean, évoqué comme le plus beau plan d’eau de toutes les Caraïbes. La Saint-Barth’ Bucket Race est la rencontre des plus beaux voiliers du monde sur 3 jours de compétition. Pour les inconditionnels de la voile, l’événement à ne pas manquer est l’arrivée de la Transat AG2R La Mondiale, dans le port de Gustavia. Pour 2015, Gwenolé Gahinet et Paul Meilhat sont arrivés premiers, en rejoignant Concarneau à Saint Barth’ en 22 jours et 6 heures.

Le port de Gustavia

saint-barth-port-gustavia

Bien à l’abri, le petit port de Gustavia se tient dans une anse naturelle de la côte occidentale de l’île, face au canal qui mène à Saint-Martin dans la mer des Caraïbes. Il tient une place de choix au cœur de la tradition nautique des Antilles : dès le XVIIe siècle, il abritait les navires de commerce qui arrivaient aux Amériques. Alors nommé le « Carénage », il était assez tranquille et accessible pour caréner les bateaux, les remettre en état sur plusieurs semaines.

Aujourd’hui, l’espace semble étroit pour les immenses yachts et les très nombreux bateaux de plaisance qui se prélassent au mouillage. C’est un port élégant, tranquille, et très bien organisé. Les rues pittoresques qui encadrent le port et les petites maisons aux toits rouges que l’on voit semées sur la colline n’ont rien des grands ensembles touristiques et gardent du cachet. On voit des influences coloniales françaises, suédoises, hollandaises, irlandaises et créoles.

Les boutiques chic bordent le port : haute-joaillerie, prêt-à-porter et couture, restaurants étoilés et gastronomiques… Après une virée en mer, le shopping se fait dès la descente du bateau.

Point de départ, étape ou point d’arrivée, il est un passage obligé des navigateurs en mer de Caraïbes. On y trouve les principales agences de location de voiliers pour la balade ou pour une longue croisière, avec ou sans skipper. Vous pourrez vous prendre pour Jack Sparrow sans avoir la moindre notion de navigation à voile.

Et pour apprendre, offrez-vous un terrain de rêve, au Yacht Club de Saint Barth. Des cours pour adultes comme pour enfants sont dispensés, en plusieurs formules. Certains font leurs armes sur des Requins aux lignes élancés, légers avec de grandes voiles.

La paroisse sous le vent

saint-barth-gustavia-port

Au sortir de l’anse, on se retrouve à la Paroisse sous le vent, à l’Ouest. On y vient pour apprendre, pour débuter, s’entrainer, ou simplement s’amuser. Comme son nom l’indique, il est abrité des vents dominant, et l’on peut naviguer tranquillement sur toute la longueur de l’île. C’est un beau terrain de jeu : on se crée des parcours entre les îlets et les pics rocheux où paressent les nombreux oiseaux marins.

De Gros Ilet au Pain de Sucre, de l’Ile Petit Jean à la Roche le Bœuf en passant par la baie du Colombier, le site est préservé, c’est une réserve naturelle. Prenez le temps de découvrir ses plages et ses criques, et n’oubliez pas les palmes et le tuba. C’est un autre avantage de la voile, on découvre des fonds marins d’une richesse incomparable. Les mouillages sont entretenus, les ancrages autorisés sont dans la baie du Colombier.

De Gustavia, vous rejoindrez facilement le Colombier, la baie est magnifique et protégée des vents. Près des rochers, on voit des raies et des  tortues. Le mouillage est gratuit sur corps mort par 4 à 5 mètres. C’est une bonne étape avant de filer vers l’Ile Fourchue ou Saint-Martin et Anguilla.

Cap vers l’Ile fourchue, Saint-Martin et Anguilla

Pour pousser plus loin l’aventure, les destinations les plus courantes sont l’Ile fourchue, au large de la pointe de Saint-Barth, Saint-Martin et Anguilla, encore plus au large vers le Nord-ouest.

Appartenant à la réserve naturelle, l’Ile fourchue est belle et sauvage. En descendant à terre, on peut y faire quelques marches sur les pics montagneux, avec des vues à couper le souffle. De loin, on voit Saint-Martin à une quinzaine de miles marins, et Anguilla à environ 28 mile. La traversée dure quelques heures.

Mettez les voiles direction Gustavia avec le prochain vol Corsair