Le Magazine de votre prochain vol

La Fête de la musique en France et dans les îles : vous faites quoi le 21 juin ?

By  |  0 Comments

Inaugurant les belles soirées d’été, la fête de la musique est bientôt là. Célébrée partout en France, elle reste depuis 1982 un grand événement populaire. Le 21 juin, faites de la musique !

Pour promouvoir toutes les musiques, par tous et partout, les rues s’emplissent de petits groupes d’amateurs comme de grands spectacles de célébrités. Les stars côtoient les talents discrets dans une ambiance chaleureuse, sur des sessions organisées ou improvisées.  Sortez vos instruments, n’hésitez plus à faire entendre votre voix, on est là pour ça. Avec la diversité, la gratuité est son deuxième principe.

Depuis les années 80

guitare

En France, elle fut imaginée dans les années 80 pour fêter comme il se doit l’arrivée de l’été. Le ministre de la culture Jack Lang l’a rendu établi officiellement en 1983 après une première édition en 1982. Elle fut un succès et malgré les critiques, elle reste une grande fête populaire, que l’on fête partout en France, dans les grandes villes comme dans les petits villages, à Paris comme à Fort-de-France ou à Mamoudzou… En 2014, on estime que 10 millions de personnes se sont réunies.

S’ils sont plutôt discrets, des thèmes sont établis chaque année. Pour 2015, le thème est le Vivre ensemble, encourageant le partage et la convivialité. C’est d’abord un événement participatif, et surtout incitatif.

En Outre-mer, la fête de la musique est surtout l’occasion de découvrir les musiques typiques et les fêtes sur la plage jusqu’au bout de la nuit.

Aux Antilles

Sous un chaud soleil ou sous les étoiles, découvrez le meilleur des rythmes antillais. Témoins de la culture créole, ils sont colorés d’une multitude de styles et d’influences. On connait bien le zouk, la biguine et le calypso, un peu moins le gwo-ka, le chouvalbwa et le kompa. Plus que de simples musiques, elles sont aussi des danses, et des modes de vie. Jazz et reggae parcourent aussi les scènes.

A La Réunion

Comme aux Antilles, le métissage de La Réunion se retrouve aussi dans sa musique. Dans les Kabars, les concerts de rue, ou en savourant des saveurs locales dans les Rondavelles, découvrez le maloya et le séga, deux rythmes et danses d’origine africaine qui chantent les douleurs de l’esclavage, et classé au patrimoine immatériel de l’Unesco. Le Séga est une musique festive où se greffe polka et quadrille.

harpe

Avec Corsair, envolez-vous vers un cocktail de bon son et de soleil.