Le Magazine de votre prochain vol

Découvrir la Martinique : Les Anses-d’Arlet

By  |  0 Comments

Le paisible village des Anses d’Arlet s’étend le long d’une magnifique plage de sable fin, baignée d’une eau cristalline. Sur toute la Martinique, on dit que c’est le port de mouillage préféré des plaisanciers.

Port préféré des plaisanciers - Les Anses d'Arlet Martinique

L’histoire du village arlésien et de son église

A partir du 17e siècle, les colons européens qui se succédèrent en Martinique prirent peu à peu possession du territoire. Simplement de passage dans les premiers temps, pour le ravitaillement maritime, l’île est habitée par une première colonie française en 1735, à Saint-Pierre, au Nord.

église - Les Anses-d'Arlet Martinique

Face à l’installation grandissante des français, deux chefs indiens Caraïbes, les frères Arlet et Pilote quittent leurs terres, accompagnés de leurs communautés, pour descendre vers le Sud sur le domaine de l’actuel village. Les traités successifs qui retranchent peu à peu les indiens n’arrangent rien aux tensions grandissantes entre colons et autochtones, la guerre contre les indiens Caraïbes éclate en 1658.

Au village, la communauté fut gérée successivement par les ordres Jésuites, Capucins, et Dominicains. Au bord de l’eau, tous se rassemble en l’église qui fut détruite, avec les maisons des habitants, par les colons anglais en 1762. Reconstruite par un riche bienfaiteur, Henry Larcher, l’église fut rebaptisée Saint-Henry. Elle est classée aux Monuments historiques depuis 1995. Détruite en 2017, elle fut reconstruite à l’identique.

De la voile, de la pêche, de l’authentique

Vue sur l'église Les anses d'Arlet

Le village s’aborde par la mer : A la descente du bateau, on remonte le ponton bordé d’eaux turquoise, en alignement direct avec l’église, et, en fond, les verdoyantes collines.

L’endroit est plébiscité par la majorité des plaisanciers pour son calme et son authenticité. Là, le mouillage se fait à l’abri des vagues et du vent, on entend le doux bruit des clapotis.

Les pêcheurs en barque traditionnelle partent tôt le matin, dans le calme ambiant. On peut profiter des fruits de leur pêche dès leur retour, vendu en ville ou sur le marché. Sans être assaillie de foules de vacanciers, la rue principale de la ville s’anime le dimanche matin. A l’espace Man Jérôme, le marché couvert, on trouve de tout, toute la semaine : poissonniers et bouchers, produits et spécialités locales, de l’artisanat, des pâtisseries traditionnelles, fruits et légumes, jus de fruits locaux, produits cosmétiques, articles de plage…

A la plage, farniente et snorkeling

Les Anses d'Arlet

La plage des Anses d’Arlet est idéale pour le farniente et le snorkeling. A quelques mètres du bord, les quelques rochers abritent de magnifiques petits poissons tropicaux. C’est sans danger, toute la famille peut y nager. Pour un peu plus d’aventure, les clubs de plongée sont nombreux. Ils emmènent au large des anses pour découvrir certains des plus beaux spots de plongée sous-marine de l’île.

Si l’on veut pousser la balade un peu plus loin, un petit tour vers les anses de la commune vaut le coup d’œil. La petite plage de l’Anse noire est faite de sable fin… et noir. On y accède par un escalier, elle est calme et bien abritée. On peut pêcher du bord du ponton en savourant l’eau d’une noix de coco fraîchement coupée. Dans l’eau, on peut croiser des tortues, et en dépassant l’anse vers le large, on approche les dauphins.

A Petite Anse, trouvez le petit bassin de la source chaude de Dlo férré. L’eau est à 35°C, son accès est indiqué par de petits panneaux, et réservé aux jours de beau temps.

L’Anse Dufour est une très belle plage dorée, bordée de cabanes de pêcheurs. On peut aussi combler un petit creux dans une paillote au bord de l’eau. Les Anses Bellay et Mathurin –sur la commune de Trois îlets – offrent une belle vue panoramique sur l’Ilet à Ramier, la baie de Fort-de-France, la Montagne Pelée et la Pointe du Bout. Bellay est une plage de galets. Orientée plein Ouest, la Grande Anse est idéale pour siroter un cocktail face au soleil couchant.

Tour de l’île en voiture

Vous avez aussi la possibilité de découvrir l’île en autotour.​ ​​​Nous vous recommandons de vérifier l’assurance souscrite avec la location de votre véhicule mais pour les v​oyageurs qui pourraient avoir peur de détériorer leurs jantes sur les routes semées d’embû​ches de la Martinique, sachez que certains sites proposent désormais l’acquisition de pack jantes avec une assurance incluse contre les chocs.

La randonnée entre les anses

Marcher sur les reliefs au-dessus des anses permet de profiter de quelques très beaux coups d’œil. La randonnée de Morne Champagne rallie les Anses d’Arlet et Grande Anse. Au départ du bourg, grimper la colline jusqu’en haut : c’est la pointe Burgos, vous y trouverez entre les arbres les vestiges d’une ancienne poudrière et un peu plus loin, une stèle peinte aux couleurs rasta. Vous croiserez une marre avant de redescendre du plateau pour rejoindre la plage de Grande Anse.

Suivez la «  trace d’Arlet » entre Gallochat et la Grande Anse. En partant du hameau de Gallochat, on descend dans le lit de la rivière noire, la Ravine noire, au cœur d’une forêt sèche dite « xérophile ». Le chemin débouche ensuite sur la plage d’Anse Noire, suit ensuite Anse Dufour, avant de grimper le Morne Réduit. On redescend ensuite sur Grande Anse avec un beau point de vue.