Le Magazine de votre prochain vol

Découvrez les Capsules ScienceXpress à Montréal

By  |  0 Comments

Expérimenter la science à la maison

Du 1er au 23 avril, le Centre des Sciences de Montréal diffuse des vidéos YouTube de vrais scientifiques qui expliquent comment réaliser facilement et en s’amusant sa petite expérience à la maison, avec les moyens du bord, avant d’en montrer une version plus spectaculaire. On y découvre de nombreuses notions scientifiques, mises à la portée de tous. A réaliser en famille, dans sa cuisine… ou pas !

Pour voir les vidéos des expériences, utilisez le menu Playlist.

Une collection de cinq capsules expérimente la chimie du sucre, les vibrations, le magnétisme, la densité, et la résistance électrique. Des fiches sont téléchargeables, le matériel et les ingrédients ont un coût moindre. Les indications sont claires et adaptées, les expériences sont menées par de jeunes passionnés et des scientifiques confirmés. Toutes ne sont pas encore en ligne, elles se laisseront découvrir semaine après semaine.

De la guimauve maison au « gummy bear énergétique » : la réaction de Maillard

C’est bien connu, la cuisine est une histoire de chimie. La première vidéo commence par une recette de guimauve à faire soi-même pour ensuite démontrer toute l’énergie qui se cache dans un ourson de gélatine. L’expérience de base, la recette, n’emploie que des ingrédients et ustensiles de consommation courante – à part peut-être le thermomètre à bonbons- : elle est donc plutôt facile à réaliser.

Expérimentons la chimie du sucre

1ère leçon : le sucre est indispensable à la bonne tenue de la guimauve, et le sucre et le blanc d’œuf interagissent lorsqu’ils sont chauffés à plus de 100°C. C’est une réaction de Maillard : en cuisson, le sucre agit sur les protéines pour créer une belle guimauve moelleuse !

Et qu’est-ce qui se passe si l’on décompose un ourson plein de sucre avec un catalyseur réchauffé ? A vous de le découvrir… 2ème leçon : Les oursons de gélatine sont plein d’énergie !

 

Du blob qui danse au dessin par vibration : le fluide non newtonien

Expérience qui trouble les sens, les vibrations savent prendre des formes différentes, leurs effets sont fascinants. On observe avant tout les vibrations du son à l’œuvre sur un blob, une matière semi-liquide semi-solide fabriquée simplement avec de l’eau et de la fécule de maïs. D’aspect liquide au repos, il se solidifie dès qu’on le touche. C’est un fluide non newtonien : sa fluidité change suivant l’action qui lui est appliquée. Les vibrations du son vont le faire changer d’état.

scienceXpress : Expérimentons les vibrations

Vous les avez vu danser, vous allez voir dessiner les vibrations… les figures acoustiques de la plaque de Chladni sont surprenantes.

 

De l’ampoule home made à l’arc électrique: la résistance électrique

Pour briller, les ampoules les plus basiques utilisent la résistance électrique du graphite : il suffit d’une mine de crayon, de piles, de fil électriques, de pinces et d’un verre pour se fabriquer une ampoule Maison. Reliée au deux pôles des piles réunies en 12 V, la mine de graphite très peu conductrice va chauffer pour entrer en incandescence. Elle brille ! On l’isole de l’oxygène en l’enfermant dans le verre, pour préserver la réaction.

scienceXpress : Expérimentons la résistance électrique

Pour encore mieux montrer le passage d’un courant électrique, l’expérience utilise une échelle de Jacob – Jacob’s ladder– pour créer un arc électrique. Le courant devient visible entre deux pôles dès lors que le milieu – gaz – devient ionisant. On observe là un quatrième état de la matière, le plasma.

Voilà comment fabriquer un éclair… Etes-vous prêt à tenter l’expérience dans votre cuisine ?

 

Et bientôt, comment réaliser un beau cocktail de toutes les couleurs

Bientôt, vous pourrez voir comment une boule de pâte peut avaler un aimant ! Vous pourrez fabriquer une boule de « slime », une pâte visqueuse, élastique et presque liquide, qui une fois rendue magnétique pourra gober un aimant tout entier. Encore un fluide non newtonien à l’honneur…

Et en sirotant votre dernier cocktail multicolore, avez-vous déjà pensé que vous étiez face à une expérience scientifique ? Une super recette de cocktail – version sans alcool et avec – explique comment la densité des liquides crée d’aussi beaux dégradés de couleurs. Plus le liquide est sucré, plus il est dense, donc lourd. C’est en jouant sur les densités que les couleurs peuvent se succéder sans se mélanger. Petite leçon de cocktail : la règle d’or est de terminer avec le liquide le moins sucré, donc le moins dense. Il faut verser doucement, et faire glisser le liquide le long d’une cuillère peut faciliter la superposition. Et attention aux glaçons : en refroidissant les liquides, ils changent leur densité.  A savoir : le liquide plus froid est plus dense donc plus lourd qu’un liquide chaud.

Comment se rendre au Centre des sciences de Montréal ?

Extérieur du Centre des Sciences Montréal

Le Centre des Sciences est situé au cœur du Vieux-Port de Montréal, sur le quai King-Edward. Il est possible d’y accéder par l’entrée King-Edward, au pied du boulevard Saint-Laurent. Pour se garer à 3 minutes de marche, les quais Alexandra ou de l’Horloge sont à privilégier étant donné des travaux à proximité du centre. Il est aussi possible d’aller au centre en train (Gare Lucien-Lallier, Gare centrale, toutes 2 reliées au métro) ou directement en métro (Ligne orange – station Place-d’Armes) où il faudra prévoir de marcher une dizaine de minutes. Sinon, deux lignes de bus desservent le centre : les ligne 55 sud (Saint-Laurent) et 715 (Vieux-Montréal/Vieux-Port).

 

Vous avez envie de participer ou d’assister aux tournages ? Sautez dans le prochain vol Corsair pour le Canada, le Centre des sciences vous invite à jouer les cobayes… il répond également à toutes vos questions, et attend vos vidéos  et vos propositions.