Festival des arts de la rue à Grand-Bassam - Le Mag

Le Magazine de votre prochain vol

Festival des arts de la rue à Grand-Bassam

By  |  0 Comments

Du Samedi 29 au dimanche 30 novembre 2014 se tiendra la 9e édition du festival des arts de rue de Grand Bassam. Il met à l’honneur le théâtre, la danse, la musique… et même le roller : tous les arts qui font vibrer les rues de l’ancienne capitale coloniale.

Créé en 1996, le festival présente la grande richesse de la culture populaire ivoirienne. Il est un témoignage fort pour la mixité des cultures contemporaines et traditionnelles. L’espace de quelques jours, il donne vie au quartier France, le quartier le plus touristique de Grand Bassam – classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

La station balnéaire de Grand Bassam fut l’ancienne capitale de la Côte d’Ivoire en tant que colonie française. Son attrait touristique tenant surtout à ses belles habitations coloniales et à son patrimoine construit, le festival présente une autre version de l’histoire : c’est l’histoire du renouveau ivoirien, et de la richesse de sa culture.

Entre les arts contemporains et la tradition

On y voit des arts traditionnels comme des arts contemporains, d’influence mondiale. Les nombreuses danses ethniques comme celles des groupes Voltaïques, Mandé, Krou, Akan, Gouah se joignent aux pas contemporains. Les échassiers de Gouessesso et Dadane, deux villages ivoiriens, viennent parader maquillés sur des échasses hautes de 3 mètres. A côté d’eux, grapheurs et musiciens de street jazz colorent le tout. Le contemporain se mêle à la tradition dans une grande fête. Marionnettes et conte traditionnel rencontrent de nouvelles formes théâtrales, dans une harmonie qui séduit petits et grands. De nombreuses visites guidées des sites de la ville sont organisés. A voir : l’ancienne maison de la poste, le phare, le centre céramique…

De plus en plus connu, le festival attire de plus en plus de monde, réunissant grandes stars locales et touristes du monde entier. Sa vocation est de populariser l’accès à l’art, il est donc totalement gratuit.

Le sport comme art à part entière

Le sport tient une place capitale dans le festival, et fait partie des spectacles. Le programme prévoit une traditionnelle course de pirogue, une compétition équestre, une course de roller, une course de VTT, une course de mobylette, un tournoi de lutte traditionnelle…

Il n’y a pas que la plage et le farniente dans la vie ! Rencontrez les cultures de Côte d’Ivoire avec Corsair.