Le Magazine de votre prochain vol

Découvrir les îles de l’Océan Indien

By  |  0 Comments

Madagascar, l’île Maurice, la Réunion et Mayotte sont des joyaux d’émeraude posés sur un océan de turquoise. Sauvages et luxuriantes, elles sont bien distinctes, riches d’un patrimoine naturel et culturel exceptionnel : à découvrir sans attendre !

Madagascar, la Grande île

Sur la Grande Île, les paysages d’une immense variété font le plaisir des randonneurs et des amoureux de la nature.

Les Terres Centrales ou « Hautes terres » varient entre vastes étendues rouges où l’on ne croise personne, rivières et plans d’eau bordés de villages, rizières… Le relief dépasse les 800 mètres, ponctué de plateaux et de collines, semé d’habitats traditionnels. C’est aussi la région de la capitale, Antananarivo, et de ses douze collines sacrées, classées au Patrimoine mondial de l’humanité. En allant vers l’Est, on croise l’immense lac de Mantasoa, et au bout, des immenses falaises de la Mandraka, soit la fin des Hautes terres. A l’Ouest d’Antananarivo, on trouve le pays des volcans, l’Itasy et ses lacs.

Le « seuil de Mandritsara » sépare le Centre du Nord. De Diego Suares à la Baie de Baly, au Nord-ouest, les plages sont splendides, et la côte est encore marquée par son histoire coloniale française. A l’intérieur de la baie de Diego Suarez, la Mer d’émeraude est un immense lagon aux milles merveilles. La ville de Majunga et son patrimoine musulman est entouré de sites d’exception : le cirque rouge, Antsanitia, les grottes d’Anjohibe, Ananalava… A la pointe Nord-Ouest, la Sava est la capitale mondiale de la vanille.

L’Est est connu pour être battu par les pluies et les vents. Le Grand Sud est quant à lui beaucoup plus sec et aride. Enfin, on dit que les nuits de l’Ouest sont les plus belles du monde.

L’île Maurice

L’île Maurice est un grand mélange de cultures. Elle connut trois colonisations successives : hollandaise, française et britannique. Les cultures d’Europe, d’Asie et d’Afrique s’y rencontrent. Ses plages de sable blanc protégées de récifs coralliens comptent parmi les plus célèbres du monde, elle sait pourtant garder simplicité et modération dans son mode de vie. Port-Louis, la capitale, est cosmopolite. On y parle le français, l’anglais, le créole, l’hindi, le tamoul…

L’intérieur de l’île est volcanique, tracé d’un paysage de plateaux. Le Trou-aux-Cerfs est un vaste cratère endormi, il fait l’attraction. Les petites villes sont charmantes, et quand la température du littoral est trop élevée, il fait bon s’y promener. Dans la campagne, on y découvre aussi la tradition, en suivant la route du Thé.

L’Ouest et le Sud-ouest sont dédiés aux sports nautiques et de plages : ses grandes plages de sables blancs sont un terrain de jeux idéal. Ne manquez pas Flic en Flac, la visite du Parc national des Gorges de la rivière noire, les Terres colorées de Chamarel, les salines du Tamarin, Le Morne… Le Sud est différent du reste de l’île : ses grandes falaises sont frappées de vagues, comme à Gris-Gris, où s’arrête la barrière de corail. La côte du Nord est la plus fréquentée, c’est l’endroit préféré des fêtards. La côte Est est paradisiaque : lagons émeraudes bordés de palmiers, brise marine, villages typiques… on dit que là se trouvent les plus belles plages de l’île.

L’île de La Réunion

Département et Région d’outre-mer, l’île de La Réunion est célèbre pour ses hauts sommets qui dominent la mer. Les grands randonneurs du monde entier connaissent ses difficultés, et, explosive de volcans et de végétation, elle reste accueillante.

Sa terre est encore secouée d’une activité volcanique intense. Le Piton de la Fournaise lâche régulièrement de longues langues de lave qui courent jusqu’à la mer. La nature est foisonnante, son vert est d’autant plus prononcé que la roche de lave est noire. De même, le turquoise de l’eau et le bleu du ciel au bord des plages de sable noir font de La Réunion une île aux mille couleurs. Le Piton des neiges culmine à environ 3 000 m. Entre les volcans, les cirques, les cascades et les forêts, les terres de l’intérieur sont pour les aventuriers. La côte Ouest, avec ses plages de sable et ses lagons est peu exposée aux vents, contrairement à la côte Est, morcelée de falaise et de coulée de lave.

Mayotte

Sur la place du tourisme, Mayotte la discrète tire son épingle du jeu. Elle est tout aussi splendide, mais reste mystérieuse et sauvage. Les hôtels et les infrastructures ne l’ont pas encore investie, l’ambiance reste simple et familiale. Vous y vivrez parmi les locaux : un voyage à Mayotte est fait de rencontres.

Les plongeurs trouvent leur bonheur dans le plus grand lagon fermé du monde, classé parc national marin. Quelques minutes de bateau vous suffiront pour aller nager avec les baleines.