Le Magazine de votre prochain vol

Visiter les parcs naturels des îles

By  |  0 Comments

La Réunion, Madagascar, les Antilles… La richesse des territoires naturels des îles caraïbes et des îles de l’Océan indien est une source inépuisable de découverte pour la recherche scientifique, comme une source de plaisir toujours immense pour l’éco-tourisme. Nationaux ou régionaux, ils sont des hauts lieux de rêves et de découverte. Attention, vous entrez en terre d’émerveillement.

Les parcs naturels de l’Océan indien

La biodiversité de Madagascar est connue pour sa richesse : 80 % de la faune et 90 % de la flore n’existent que sur l’île. Pour préserver au maximum une nature fragile, en cours de déforestation de large ampleur, l’association Madagascar National Parks mise sur l’écotourisme. Avec la plus haute fréquentation mondiale, les grands parcs de l’IsaloAndasibeRanomafanaAnkarana, la montagne d’Ambre, Bemaraha et Ankarafantsika ont préservé toute leur richesse.

Les circuits sont très nombreux et il s’en développe toujours plus. Pour les sportifs comme pour les petits promeneurs, ils s’adressent à tous. Pour l’hébergement, tout est prévu : camping, aires de pique-nique. On dit que les parcs les plus impressionnants pour un européen sont Ranomafana, Andringitra, Isalo, La montagne d’Ambre, Marojejy

La vie au parc national marin de Mananara Nord se développe grâce à un équilibre ténu entre terre et mer. Les récifs coralliens comptent parmi les plus beaux de Madagascar. Le parc joue un rôle déterminant dans la régulation du climat, et est un réservoir d’eau primordial pour l’agriculture locale, donc pour l’économie, comme le parc national marin et terrestre marin de Sahamalaza.

La Réunion est une terre de randonnée, et ce grâce à la préservation de son parc national. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Parc national de la Réunion couvre 42 % de l’île. Pour les paysages naturels, il présente une très large diversité de reliefs, entre volcans, effondrements, cirques et vallées. Découvrez le massifs du Piton de la Fournaise : vous y verrez les coulées de lave ancienne ou encore chaude, vous aurez peut-être la chance d’assister à quelques jaillissements. Entre lui et le Piton des neiges, aujourd’hui éteint, les trois cirques de Salazie, Mafate et Cilaos sont entourés de vallées. Vous y découvrirez cascades, forêts denses et villages isolés.

Mayotte est célèbre pour son parc naturel marin. Parmi les plus beaux du monde, son lagon est d’une richesse exceptionnelle, ressource principale des Mahorais. Ses 68 381 km² sont protégés pour leur équilibre fragile.  La plongée est le sport idéal à Mayotte, le meilleur moyen d’observer le corail et ses habitants, les tortues, les dauphins parfois, dans une eau toujours magnifique. Les plus beaux spots sont Ty-Louny, Champ de Coraux, le banc du Boa, le tombant de Choazyl…

Les parcs naturels des Antilles et de République dominicaine

Le parc national de la Guadeloupe rassemble les plus beaux sites touristiques de Guadeloupe. Sur le territoire, la faune ayant beaucoup souffert d’une pratique intensive de la chasse pendant la colonisation connait une deuxième naissance, et est en évolution croissante, grâce aux actions de préservation. Parmi les grands sites à découvrir, on y voit le volcan de la Soufrière, point culminant des Antilles, les chutes du Carbet, la réserve naturelle marine du Grand-cul-de-sac.

Le parc naturel régional de la Martinique est classé parmi les 34 plus grands sites mondiaux de biodiversité. Ses paysages d’exception, ses réserves naturelles marines ou terrestres en font un paradis pour l’exploration. A ne pas manquer : La réserve naturelle de la Caravelle, le domaine d’Emeraude, la montagne Pelée, l’étang des Salines…

Saint-Barthelemy et Saint-Martin possèdent toutes deux de magnifiques réserves naturelles marines régionale. Ne manquez pas l’ilet Pinel et ses fonds à Saint-Martin, ni l’anse du Colombier à Saint-Barthelemy.

Le Pigeon Island National Landmark est le parc naturel de Sainte-Lucie, une presqu’ile de sable où subsiste des vestiges de fortifications anglaises. Réputée pour sa richesse botanique, elle est aussi fréquentée pour la musique : elle accueille tous les ans les concerts du grand festival de Jazz de l’île.

La République Dominicaine compte onze parcs nationaux. Mal organisés, difficiles d’accès, ils ont l’avantage d’être loin des foules. Prenez donc un maximum d’informations avant de partir. S’il ne faut en voir qu’un, c’est celui de Los Haïtises. On dit que c’est une petite Amazonie aux caraïbes. Découvrez mangrove, cavernes, lagunes, et dans les grottes, les peintures des premiers habitants, les Arawaks.

Le parc amazonien de Guyane

Le parc amazonien de Guyane s’étire sur plus de 3 millions d’hectares entre le Surinam et le Brésil. Les aventuriers aiment la découverte de la forêt tropicale humide, où l’eau est omniprésente. Au centre, le village de Saül est le départ de nombreux sentiers, il promet de belles surprises, comme des vestiges de l’ère précolombienne. Pour plus de sécurité, mieux vaut être accompagné d’un guide.

Vols vers la RéunionGuadeloupe, Martinique, Mayotte… pour ne rien manquer, visitez nos pages Destination : vous y trouverez les incontournables.