Découvrir les plats locaux - Le Mag

Le Magazine de votre prochain vol

Découvrir les plats locaux

By  |  0 Comments

Où savourer un bon plat local ?

Vous êtes un aventurier courageux, et pour vous, un voyage doit comprendre des risques : savourez les plats locaux des Antilles, un grand plaisir gustatif… parfois dangereux !

Attention, la découverte de plats créoles traditionnels demande quelque organisation et quelques préventions, surtout si vous ne savez pas trop à quoi vous attendre. Si vous êtes prêt à tout pour du vrai, de l’authentique, du franc, évitez les restaurants. Ils « européanisent » les plats, pour les rendre plus conformes au palais du voyageur. Plats moins copieux, plus élaborés, et surtout très limités en épices… le risque est moindre, réservé aux petits joueurs. Vous n’avez peur de rien ? Dégustez les plats typiques directement cuisinés par les locaux, pour les fêtes de villages et traditionnelles, où tout simplement chez l’habitant. Prêt à déguster ? Partez !

Les saveurs typiques

La magie de la cuisine créole tient au mélange inimitable de cultures culinaires. L’audace, la créativité, l’économie, tout est là. Les racines et des féculents furent importés d’Afrique, par les chemins des esclaves : igname, malanga, patate douce, manioc, banane plantain, pois… Nombreuses épices sont importées d’Inde : le curry, mais aussi le colombo, qui fait le plat du même nom, typiquement créole mais d’origine tamoule. Le roucou vient des Arawaks des îles caraïbes, pour colorer les sauces en rouge vif. De France vient l’utilisation de la poitrine et du lard fumé, la morue séchée, très présents dans les plats : la chiquetaille de morue, le féroce d’Avocat… Très économes, les créoles ne font pas de gâchis, et les mélanges sont parfois ambitieux. Mais toujours réussis. Abats, tripes, sang, pieds de porc et queue de cochon… tout est utilisé. Le tout est de bien l’agrémenter. Le vrai piment antillais arrive à point nommé : le défi est lancé ! Parmi les plus forts du monde, il agrémente tous les plats. Il a le mérite de désinfecter et de parfumer divinement. En fin de préparation, on mélange avec une fourchette piquée du fruit, sans plus, au risque de rendre le plat immangeable. Il est en général servi à part : croquez, si vous l’osez ! Conseil averti : vérifiez que tous les morceaux qui pourraient rester soient bien retirés de la marmite avant de déguster. Ou alors, mangez à proximité d’un extincteur.   Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Sainte-Lucie… tant de spécialités à découvrir : rendez-vous sur nos pages Destinations.