Le kite-surf aux Antilles - Le Mag

Le Magazine de votre prochain vol

Le kite-surf aux Antilles

By  |  0 Comments

Les Antilles conjuguent lagons turquoise, alizés doux et réguliers, dépaysement complet : un cadre féerique pour la pratique du kite-surf. Popularisé en Guadeloupe et à La Martinique depuis plus de dix ans, le kite s’installe dans des spots de renommée mondiale. Bois Jolan, le lagon de Marie-Galante, Baie de Fort-de-France… les noms font déjà rêver.

Les amateurs de sports extrêmes apprécient les sensations fortes du kite-surf, et les débutants peuvent apprécier une belle balade sur l’eau dans un petit paradis de la Martinique ou de la Guadeloupe. Le kite y est de plus en plus populaire, car les eaux sont protégées dans de beaux lagons, derrière les barrières de corail. L’Alizé qui souffle d’est en ouest est toujours régulier, suffisamment fort sans être trop puissant ni en bourrasque.  Vous pourrez vous essayer dans une école, ou partir à l’aventure en toute liberté. Dans votre pratique, veillez à respecter les panneaux d’indication ou d’interdiction pour votre sécurité comme pour celle des autres. Baladez-vous, vous découvrirez peut-être des spots cachés comme des trésors. Et restent les spots incontournables.

Le kite en Martinique

Pour une pratique optimale, il est conseillé de s’y rendre entre décembre et juin, les vents y sont meilleurs. On y vit de belles sensations de vitesse, et on peut décoller facilement. En dehors de cette période, ils ne sont en général pas assez puissants.

Avant de foncer vers les meilleurs endroits, attention aux interdictions comme à la météo. La Pointe Faula, dans le beau petit village de pêcheur du Vauclin était un spot réputé : beaucoup d’espace, suffisamment d’eau pour rider… hélas, il est depuis peu interdit aux kite-surfers, pour cohabitation trop difficile avec les baigneurs.

Vauclin Martinique carte

Dans le cadre authentique du Vauclin, la plage du Grand Macabou est quant à elle un bel endroit préservé, une grande plage bien ventée. Peu connu car peu accessible, c’est un site naturel protégé, pour une pratique très nature. On l’atteint par le sentier de la plage du Petit Macabou, caillouteux et assez chaotique.

Pour les débutants, les spécialistes recommandent la belle baie de Fort-de-France. On navigue en toute sécurité dans environ 50 cm d’eau, sur une très large bande turquoise, sous des alizés bien orientés et puissants. Sur la côte Atlantique, le Cap Chevalier se situe entre l’Anse au Bois et l’Anse Michel. C’est un beau lagon bien abrité derrière une barrière de corail. Peu de choses sont à craindre, attention toutefois aux baigneurs.

L’Anse Trabaud est connue comme l’un des meilleurs spots à vague de l’île. Elle est sur la côte Sud Atlantique, et se réserve au très haut niveau. Certains pratiquent au Diamant, mais les vents sont imprévisibles, ce qui en fait un endroit dangereux.

 

Le kite en Guadeloupe

Mis à part quelques luttes de territoire entre plagistes, baigneurs, plaisanciers et kitesurfers, la pratique du kite à la Guadeloupe est toujours une très belle expérience. Les plages sont belles, l’eau est chaude et il y a de la place pour tout le monde, à condition de bien respecter les zones dévolues à chacun.

Bois Jolan dans le lagon Sainte-Anne  est régulièrement sous le coup d’interdictions pour les kitesurfers, et faisant régulièrement l’actualité, il est bon de se renseigner avant de s’y rendre. C’est LE meilleur spot de kite de l’île, et pour tous. Les écoles sont nombreuses, car elles peuvent y enseigner tous les tricks, pour tous les niveaux. La zone réservée est grande, les vents sont réguliers, le niveau de l’eau est suffisant sans être trop haut. Les chutes sont adoucies par un fond plutôt sableux. Vérifiez également l’actualité des Salines, au Gosier. La plage est agréable, ombragée, le site est plutôt pour les riders confirmés, mais parfois interdit.

Sainte-Anne Guadeloupe carte

Pour les débutants, la plage de la Feuillère à Marie-Galante est un beau lagon, où l’on peut bien décoller. La zone est balayée par les vagues, mais reste facile. Pour les intermédiaires, la plage de la Désirade ressemble à un lagon de carte postale. Idéal, il y a toujours du vent.

Pour les kitesurfers de haut niveau, l’Ilet Caret est accessible par bateau. Paradisiaque, il reste difficile, car l’on peut vite être amené au large. Les fonds plutôt douloureux – oursins, cailloux et corail –  du Moule sont également réservés aux confirmés, qui côtoient les surfeurs. Attention aux vagues ! St François est une zone compliquée, en raison du nombre important de baigneurs et de bateaux au mouillage.

Loin des baigneurs, la plage de Viard à Petit Bourg n’est pas la plus simple pour faire décoller ou atterrir son aile : plutôt charmante, elle est petite et semée d’arbres. Jarry est un spot peu connu, malgré ses nombreux avantages. Il est loin des touristes et des plages de sable blanc : ses eaux sont boueuses et caillouteuses, mais son exposition est parfaite, sans trop de monde sur l’eau.

Prêts à prendre la vague ? Réservez dès à présent votre vol pour la Martinique avec Corsair.